CONFIRMATION DU 3 FÉVRIER 2019

Accompagné de leur parrain ou marraine, 38 jeunes de quatre paroisses sont venus à la basilique Montfort demander le sacrement de confirmation ce dimanche 3 février.

Certains ont choisi leur tante pour marraine ou une amie de la famille nous disant après la cérémonie « c'était bien qu'elle soit là ! », tandis que d'autres ont demandé à leur parrain de baptême de l'accompagner « c'était important que ce soit lui ». Il y avait dans l'assemblée des visages heureux, des visages émus et la basilique était baignée de lumière.

La démarche est si importante ! Un laïc a justement interpellé les jeunes avec ces mots « on compte sur vous ! ». Comment ont-ils reçu ces paroles ? « Pour moi c'est de continuer ce qu'on a reçu, transmettre » nous réponds l'une « pour moi c'est d'être heureux, aimant, se conduire en chrétien » lance une autre. Pour l'un c'est « lire les intentions de prières, ou une lecture, participer à la messe », ou encore pour l'autre c'est « s'impliquer dans la paroisse ».

l'Abbé Jean Bondu a appelé l'assemblée à rejoindre ses prières et à se réjouir de l'implication de ces jeunes, car nous sommes tous concernés. Lors de son homélie il a restitué quelques mots écrits des confirmants, en donnant du sens à leur demande, et en faisant écho à notre vie de confirmé : l'un d'eux demandait à Dieu de l'aider à « sortir, faire des actes de foi ». Puis il a évoqué dans l'homélie la prière quotidienne qui nourrit nos vies. Certains jeunes ont ressenti leur démarche de prière différente depuis leur réflexion de confirmant, « plus accessible, plus facile », « on ose mieux, on y pense plus souvent » disent deux d'entre d'eux.

Le prêtre a parlé ensuite de la liberté de Dieu, sans doute un point qui nous échappe parfois. Un des jeunes, après la célébration a dit qu'il ressentait « comme une libération » que sa démarche de confirmant soit aboutie, « je me sens bien, libre d'aller »... Quelle résonance avec la liberté de Dieu ! Et quelle liberté aussi, cette joie qui s'affichait de façon si naturelle sur les visages de l'assemblée ce matin là !