Jeudis de la solidarité le 4 avril 2019 à St Malo

Le jeudi 4 Avril 2019 , dans le cadre des jeudis de la solidarité, organisé par le CCFD terre solidaire, pendant le carême, 80 personnes ont vécu un temps de partage autour d’un repas simple (soupe pain pommes)
Une information et une réflexion ont été intéressantes au sujet de l’accaparement des terres dans le monde et en France. L’association « Terre de Liens » agit pour que des agriculteurs s’installent en bio et privilégient les petites structures.
La soirée s’est achevée par un poème « ma sœur terre ! »

MA SŒUR TERRE !

Que tu es belle, ô ma sœur Terre !
Quand je plonge mon regard dans ce qui t’a fait.
Je ne découvre que des merveilles !

Tu es belle dans ton manteau vert des forêts, de prairies et de feuillages de toutes les teintes, jusqu’aux ocres et mordorés de l’automne !
Selon les saisons, tu nous offres des fleurs de toutes les couleurs et de tant de variétés !
De la pâquerette qui déplie sa robe froissée après la rosée,
A la rose dont le parfum se répand aux alentours

Tu es belle lorsque tu revêts le manteau bleu des mers, habitées d’innombrables poissons.
Merveille que tes fonds marins dans lesquels se glissent, silencieux tous ces êtes vivants, beauté invisible à la plupart des humains !

Ma sœur Terre !
Tu es belle sous ton blanc manteau de neige de glaciers où s’agitent pingouins, ours blancs et autres animaux.

Tu es magnifique lorsque du creux des rochers jaillissent les sources d’eau combien nécessaires à la vie de l’homme et des plantes !.
Elles chutent des montagnes dans un fracas assourdissant, courent et se faufilent entre monts et collines, bruissant contre les cailloux qu’elles rencontrent.

Mais tu es encore plus belle lorsque tu donnes la vie !
La terre nue, labourée, retournée, va se reposer, sommeiller, subir le froid de l’hiver, puis se réveiller à la douceur du printemps.
De tes entrailles fécondes vont germer les semences pour que l’homme moissonne et se nourrisse…
Mais aussi pour que la nature s’habille de verdure et que les oiseaux puissent nicher leurs petits.

Ma sœur Terre,
J’entends comme en écho dans la vallée :
« Petit homme, la terre est à toi, regarde comme elle est belle,
Garde-toi de jamais l’abîmer, prends soin d’elle, protège-la ».

Mais voilà que tu te plains, tu grondes et te mets en colère !
L’homme a abusé de toi et ne t’a pas respectée.

Ma sœur Terre,
Qu’a-t-on fait de toi.
Marie-Nathanaël Gagelin